Gauche ouvrière et chrétienne

Gauche ouvrière et chrétienne

Association de loi 1901, à but non lucratif, (numéro de déclaration : 0722002611) militant pour une gauche nouvelle, proche des couches sociales les plus basses, et qui n'est plus peur d'être chrétienne.

01 novembre 2006

Une Nouvelle Internationale Syndicale.

Ce ne sont pas des chants révolutionnaires, mais des rondes viennoises qui ont salué, mercredi 1er novembre, la naissance de la Confédération syndicale internationale (CSI). Près de 1 700 délégués syndicaux, en costume, boubou ou coiffés de voiles ou turbans, se sont levés pour applaudir la fin de la guerre froide entre la laïque et réformiste Confédération internationale des syndicats libres (créée en 1949, elle revendique 155 millions d’adhérents) et la chrétienne Confédération mondiale du travail (née en 1920 et rassemblant 27... [Lire la suite]
Posté par BRUNOLEROY à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 octobre 2006

Voilà pourquoi nous sommes des chrétiens de Gauche !

Homélie prononcée par Mgr Hesayne, évêque émérite de Viedma, province de Santa Cruz, Argentine. On ne peut être chrétien et néo-libéral... Parce que le chrétien est disciple de Jésus dont le commandement - axe de tout son message - est l’amour solidaire exprimé dans sa phrase lapidaire : « Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » (Actes 20,35). Parce qu’être chrétien se définit par le partage équitable. Depuis que Dieu se fit homme en la personne de Jésus, la conduite de toute personne humaine a comme modèle une existence... [Lire la suite]
Posté par BRUNOLEROY à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 septembre 2006

POUR DES ÉLECTIONS EN FAVEUR DE L'HUMAIN.

Le capitalisme réellement existant ne fonctionne pas comme un système de concurrence entre les bénéficiaires du monopole de la propriété - concurrence entre eux et contre les autres. Son fonctionnement exige l’intervention d’une autorité collective représentant le capital dans son ensemble. L’État n’est donc pas séparable du capitalisme. Or les politiques du capital, donc de l’État en tant que représentant de celui-ci - et dans le mesure où il l’est - ont leur logiques (concrètes) d’étapes, propres. Ce sont ces logiques qui... [Lire la suite]
Posté par BRUNOLEROY à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 août 2006

Nos idées

NOS IDÉES     I / La 6ème République :   Ces dernières années ont montrées, par les scandales politiques, de corruption et économiques, la fragilité d’une République en fin de vie.   Les Français n’ont visiblement plus confiance en leurs représentants. Mais qui pourrait les blâmés. Qui aurait confiance dans des hommes et des femmes politiques ayant plus de problèmes judiciaires que le commun des mortel, mais qu’y sont pratiquement intouchables ?   Il est temps de... [Lire la suite]
Posté par armand72 à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]