Gauche ouvrière et chrétienne

Gauche ouvrière et chrétienne

Association de loi 1901, à but non lucratif, (numéro de déclaration : 0722002611) militant pour une gauche nouvelle, proche des couches sociales les plus basses, et qui n'est plus peur d'être chrétienne.

28 mai 2008

Algérie : Une convertie au christianisme risque une lourde peine

Que le gouvernement Algérien se sert de ce sujet pour être plus populaire et pour cacher ses incapacités ,d'après des algériens eux mêmes , à régler les différents problèmes des citoyens algériens nous voulons bien le croire ;

mais ,aucune communauté musulmane de France ou d'ailleurs n'a critiqué ces arrestations et n'a demandé la libération de ceux qui se sont convertis au christianisme ;

Que feraient les musulmans si en France ou dans d'autres pays  ceux qui se convertissaient à l'islam étaient arrêtés et condamnés?

dans cette affaire ,il apparaît clairement que les musulmans acceptent qu 'il y ait des reconversion dans leur religion mais refusent que ce soit le contraire ,cela est scandaleux et contraire aux droits de l'homme et à toute bonne et vraie religion

et l' on entends pour ainsi dire pas parler de cette affaire dans les médias

cette affaire a lieu au moment ou les chrétiens discutent ,se rapprochent des musulmans cela sur la demande du Pape

Le Président de la G.O.C.

par RFI

Article publié le 27/05/2008

Le verdict a été reporté, ce mardi, dans le procès de Habiba Kouider, 37 ans, convertie au christianisme et jugée pour exercice illégal d'un culte non-musulmannon-musulman, en vertu d'une loi de 2006. Le procureur de Tiaret avait requis trois ans de prison ferme. Ce mardi, le même procureur a requis deux ans de prison ferme à l'encontre de six jeunes convertis algériens accusés d'exercice illégal d'un culte non-musulamnon-musulam.

Dans l'affaire judiciaire de Habiba, deux thèses s'affrontent.

Celle du tribunal de Tiaret, ville des hauts plateaux de l'ouest algérien qui, en résumé, soutient que la détention par Habiba d'une douzaine de bibles au moment de son arrestation est assimilable à du prosélytisme.

L'autre thèse, celle de la défense, souligne que Habiba n'était ni en train de prêcher, ni de distribuer des bibles, et ce qu'on lui reproche en fait, c'est de pratiquer un culte non musulman, sans autorisation.

Le ministère des Affaires religieuses s'est porté partie civile et son avocat estimait la semaine dernière lors du procès que « les tentations d'évangélisation représentent une menace pour la sécurité nationale ».

Rites chrétiens

Le procureur, quant à lui, avait requis lui trois ans de prison ferme pour un verdict attendu ce mardi. Mais ce n'est pas certain selon des sources judiciaires.

Il pourrait y avoir jonction entre cette affaire et une autre affaire, qui est jugée ce mardi également au tribunal de Tiaret, celle de six individus interpellés dans un appartement à Tiaret-villeTiaret-ville alors qu'ils pratiquaient des rites chrétiens tout en détenant des évangiles et près de vingt-huit CD expliquant les préceptes de cette religion. Eux sont accusés de prosélytisme.

Si le lien est fait avec ce dossier, Habiba risque fort d'écoper d'une lourde peine.

Posté par daniel721 à 10:55 - religions - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Je découvre votre blog------Bonne journée----------ROSIA

    Posté par ROSIA, 18 mars 2010 à 11:10

Poster un commentaire